Pensées d’un jour

Le rideau de l’artiste

Laissez-moi vous emmener dans les coulisses d’une exposition. Comme un musicien gérant le trac avant d’enter en scène, le peintre ouvre le rideau avec ces ultimes questions: Est-ce que quelqu’un viendra? Appréciera-t-il mon travail? Va-t-il prendre le temps de le regarder?

 

imaexpo-1

Une exposition de peinture, c’est lever le rideau, mais la partition est déjà jouée, il ne reste plus qu’au public à savoir l’écouter.
Passer d’un amour de la peinture, au geste d’exposer son travail, il y a un long chemin à parcourir.

Exposer, ce n’est pas un geste anodin, loin de là! C’est partager ce que l’on a au fond de soi…
Sous le pinceau de l’artiste, une fenêtre devient unique, aucune autre fenêtre ne lui ressemble. Comme un refrain chanté entre chaque couplet, Susana se plaît à jouer les portes, les fenêtres, les bateaux, et puis, soudain, surprise! Son regard s’arrête sur une fougère au coin d’une marche, pourquoi? Mystère, mais la beauté de ce détail a attiré son attention si fort qu’elle en deviendra une toile.

Il y a derrière chaque toile une histoire, des émotions, peut-être des souvenirs d’enfances… chaque artiste raconte sans le savoir bien plus que le dessin esquissé, il raconte sans tout dire et sans tout dévoiler.

 

imaexpo-4

En prenant le risque de montrer son travail, l’artiste ouvre son âme, sa sensibilité, son regard sur la vie à celui qui sait s’arrêter. Il le fait entrer dans les secrets de sa vie, parfois des joies et parfois des douleurs.
En exposant, il s’expose au regard des autres, aux critiques, aux regards indifférents, aux froncements de sourcils, aux sourires, aux coups de cœur. Il prend le risque de plaire, de déplaire, d’être encouragé à continuer ou simplement découragé.

 

imaexpo2

 

C’est un cadeau qu’il nous fait. Cela demande de sa part courage et force intérieure.

Un cadeau que l’on peut faire à un artiste, c’est de prendre le temps de regarder longuement un toile, de s’arrêter sur les détails subtiles, de se plonger dans son univers, de voyager avec lui.

Et la plus belle récompense, c’est de lui acheter une oeuvre, car derrière chaque achat, se cache les mots suivant: j’aime tellement cette toile que je sors mon porte-monnaie, elle vaut la peine de rentrer dans mon chez-moi, et ce doux murmure résonnera longtemps, très longtemps: ça vaut la peine, tu vas aller plus loin, ne t’arrête pas..

Mon souhait pour Susana Abrantes est qu’elle ne s’arrête pas!
Je l’ai accompagnée dans la préparation de sa première exposition avec joie. Je sais déjà que ce n’est que les prémices d’une oeuvre en train de s’épanouir et grandir.
J’ai déjà entendu quelques mélodies de sa prochaine partition, mais avant, savourons celle-ci.

 

image-exposition

Exposition du 2 au 4 juin 2017

 

Actualité Facebook